Critique : HS 7244 de Lorraine Letournel-Laloue.

couv2184153

Lorsque Marius se réveille dans cette cellule froide et puante, ses derniers souvenirs sont ceux d’une soirée arrosée et joyeuse avec Camille, l’amour de sa vie. Après Saint-Pétersbourg et Moscou, leur voyage à travers la Russie les avait conduits dans un petit bar de Grozny. Des vacances en amoureux, cela avait commencé comme ça… Aujourd’hui, Marius est enfermé, il a tout perdu, à commencer par ses droits. Il entend des hurlements, des hommes sont torturés. On les accuse d’être malades, contagieux. Dans cette prison non officielle, ils font l’objet d’expériences médicales, menées par ceux qui veulent trouver l’origine de leur mal et surtout un remède à ce fléau. Avec l’histoire de Marius, inspirée d’un drame qui a choqué le monde entier, Lorraine Letournel Laloue embarque le lecteur pour un aller simple en enfer.

Bonjour

Je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique la plus dure que j’ai eu à écrire.

Le livre de Lorraine Letournel Laloue m’a tellement bouleversé que je l’ai eu quasi en apnée sur une journée tout en ayant le besoin de faire de multiples pauses pour parler à des gens tellement je me sentais mal.

Une fois les derniers mots lus je n’ai qu’une envie dire au plus de monde possible de lire ce livre tout en sachant à quel point c’était leur conseiller une lecture éprouvante mais si nécessaire.

Le récit que l’auteure nous propose de suivre ici et qui chose plus qu’importante est basé sur des faits réels (récents !) est à vomir et à pleurer. On a juste envie de maudire les « personnes » capables d’ignominie pareille.

J’ai assez rapidement compris le sujet au coeur du roman de Lorraine sans oser y croire jusqu’à ce que cela soir claurement affiché.

On sent que l’écriture de l’auteure est « jeune » mais ça ne m’a pas gênait. Au contraire je n’en ai éprouvé que plus d’empathie pour ses personnages/victimes bouleversants et qui à travers son écriture m’ont semblé si innocents.

Vous le savez si vous suivez un peu mon blog je ne suis pas spécialement sensible mais la fin d’HS 7244 m’a juste donner envie de me rouler en boule dans un coin. J’avais beau avoir conscience depuis un moment que ça ne pouvait pas se terminer autrement je ne voulais pas que ça se termine comme cela.

Lorraine Letournel-Laloue a une telle capacité à nous faire aimer ses personnages et pleurer pour eux qu’on a qu’une envie les protéger et crier de rage en se disant que pas si loin de nous de vrais être humains ont vécu des horreurs pareilles.

Le propos et les situations sont trash très trash, mais ce n’est absolument pas gratuits et cela sert un message poignant et tellement nécessaire.

Vraiment lisez ce livre !

Merci aux éditions Belfond pour leur confiance et à Lorraine pour sous couvert de fiction nous avoir fait partager ce plaidoyer bouleversant.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s