Killing November d’Adriana Mather.

 

couv54591815

Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l’a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s’y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Clans…

Hello tout le monde,

Nouvelle chronique aujourd’hui pour vous parler de Killing November d’Adriana Mather un thriller YA que j’ai dévoré quasiment d’une traite tellement j’étais juste à fond sur l’histoire.
Ici on suit donc November Adley une adolescente de dix-sept ans qui du jour au lendemain se retrouve dans un pensionnat au fonctionnement plutôt particulier et c’est rien de le dire.

Clairement pour moi c’est impossible de s’ennuyer ne serait ce qu’une seconde, déjà on rentre dès la première page dans le vif du sujet et à aucun moment ça ne retombe. L’action et les révélations s’enchaînent et il ne se passe pas un chapitre sans qu’il n’y ai l’un ou l’autre voire les deux. Bien sur on pourrait trouver ça limite too much mais L’auteure nous embarque tellement bien dans son délire que j’étais obligée de plonger avec elle.

Bon on est quand même dans un pensionnat avec des ados donc il y a les stéréotypes classiques du mec mignon mais mystérieux, de la peste de service sauf qu’Adriana Mather va au-delà des clichés et la peste est ici tout sauf nunuche.

Une autre chose que j’ai beaucoup apprécié c’est le fait que même si on est sûr un premier tome l’auteure n’est ici absolument pas avare en révélations tout en en laissant suffisamment pour la suite. Aussi et sans spoiler elle ne nous plante pas sur un cliffhanger de dingue et pourtant je sais que dés que le tome 2 sortira je ferais tout pour le prendre le plus vite possible.

Pour en revenir à l’action j’ai aimé que pour du YA Adriana Mather n’est pas hésité à aller au bout de son idée. On est dans une école dangereuse et l’auteure nous le démontre sans problème.

Last but not least et je ne spoile rien on le comprend très rapidement, deux personnages vont se tourner autour et même ça c’est totalement passé alors que je me souviens encore en comparaison à quel point j’avais juste détesté la romance principale de La couleur du mensonge.

Pour terminer si vous aimez le YA, l’ambiance internat, complots et les livres difficiles à reposer je ne peux que vous conseiller de vous précipiter sur Killing November.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s