Siège 7A de Sébastian Fitzek

couv37876783

Il existe une arme létale que chacun peut embarquer à bord d’un avion. 
Aucun contrôle au monde ne peut la détecter…

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra.

Bonsoir tout le monde

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur Siège 7A de Sébastian Fitzek aux éditions L’Archipel que je remercie pour leur confiance. C’est le premier roman que je lis de cet auteur mais j’en avais beaucoup entendu parler avec des avis vraiment variés j’avais donc hâte de me faire ma propre opinion.

Pour commencer l’idée de base du livre d’une personne envoyée pour en manipuler une autre et la pousser à faire crasher un avion est je trouve excellente. Je ne suis absolument pas phobique de l’avion et pourtant j’ai trouvé la situation vraiment angoissante. Toujours à propos de la situation initiale j’ai aimé qu’elle soit rapidement posée, l’auteur ne se perd pas en digressions et l’action démarre très rapidement et ce quel que soit le point de vue.

L’action en elle-même est bien gérée, particulièrement au niveau des twists que j’ai trouvé assez présents sans que ça ne parte dans le too much. Certains y trouveront sûrement des invraisemblances quand même mais personnellement j’étais tellement dans l’histoire que je me suis totalement laissée porter. D’ailleurs j’ai aimé le fait de deviner certains éléments tout en me laissant totalement prise au dépourvue par d’autres. L’auteur a parfaitement su me manipuler par moment et je me suis laissée avoir comme une bleue dans le bon sens du terme.

Les personnages sans être révolutionnaires sont rendus suffisamment attachants pour donner envie de les suivre pendant ces un peu moins de 400 pages et les quelques moments d’émotions ont aussi très bien fonctionné sur moi. L’histoire de Mats (le psychiatre chargé de la fameuse manipulation) en particulier m’a touché avec ses zones grises et la façon dont l’auteur a parfaitement maîtrisé son destin de A à Z. Pour moi qui suis très peu souvent vraiment satisfaite des fins pour le coup je le suis totalement.

Pour conclure je ne peux que vous conseiller ce thriller si vous aimez les récits efficaces et sans temps morts que vous soyez ou non phobiques de l’avion. Amateurs de huis clos c’est aussi pour vous.

Un commentaire sur “Siège 7A de Sébastian Fitzek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s