La ville sans vent tome 1 d’Eleonore Devillepoix.

couv29000115

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Coucou tout le monde

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de La ville sans vent tome 1 d’Eleonore Devillepoix grâce à une masse critique privilégiée babelio que je remercie ainsi que les éditions Hachette.

Globalement ce fut une bonne lecture que j’ai lu quasiment d’une traite mais il y a quand même quelques points qui m’ont posé problèmes mais commençons d’abord par le positif.

L’univers proposé par l’auteure est vraiment très intéressant à découvrir, la façon de le faire en introduisant une nouvelle venue dedans est un peu facile mais j’ai tellement aimé Arka que je pardonne bien volontiers cette facilité. L’immersion est efficace grâce à de nombreuses descriptions de cette ville très particulière sans que ça ne soit lourd.

Pour revenir sur Arka c’est un personnage pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur, son histoire est tout sauf facile ce qui la conduit à développer une certaine carapace qui n’empêche pas le fait qu’elle peut aussi être drôle. Je l’ai peut-être trouvé un peu trop tolérante à certains moments de l’histoire mais elle reste le personnage que j’ai préféré suivre. Malgré tout j’ai quand même bien aimé l’utilisation de multiples point de vue dont quelques chapitres sous le biais de personnages secondaires. Pour le coup j’ai trouvé ça original.

Un autre point que j’ai beaucoup apprécié concerne l’histoire pleine de rebondissements et de surprises que je n’ai pas forcement vu venir. Il y a un très bon mélange entre récit d’initiation, complots et autres péripéties.

Maintenant passons aux points qui m’ont posé soucis. En premier lieu malgré le caractère dynamique du récit j’ai trouvé qu’il souffrait de certaines longueurs. À un moment ça tournait un peu en rond et j’aurais aimé que ça avance un peu plus.

Ensuite et surtout niveau représentations c’est pas ça, on est dans un monde plein de magie mais j’ai eu l’impression de voir 99 % de personnages blanc cis hétéro valides et le peu de personnages qui sortent de ces sentiers sans spoiler n’étaient pas hyper bien représentés.

Autre gros souci pour moi et que j’ai rapidement évoqué plus haut, l’évolution de la relation entre Arka et un personnage en particulier m’a beaucoup dérangé. Sans trop entrer dans les détails on a le typique bully pendant une grosse partie du livre puis une espèce de pseudo relation que je n’ai pas trouvé crédible ni bien amené se met en place. J’ai trouvé le tout limite malsain.

Le dernier point négatif concerne l’autre personnage principal Lastyanax qui est tout simplement d’une misogynie crasse, il évolue un poil au court du récit mais pour moi ce n’est clairement pas suffisant.

Au final une lecture bonne dans l’ensemble portée par un univers et un personnage principal féminin fort mais qui souffre d’un manque de modernité au niveau de la représentation et de certaines relations.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s